Potos un jour, Potos toujours !